Tous à la sieste !

Ce matin, je suis arrivée au boulot dans le gaz complet, genre méga brouillard.

Je ne rentrerai pas dans les explications métaphysiques du pourquoi du comment, mais disons que j’ai un sommeil assez compliqué en ce moment, donc y’a des jours “avec” et des jours “sans”

Aujourd’hui, c’était un jour “sans” à –4000 sur l’échelle de la motivation

 

Trop dure la vie

 

Toute la matinée, je me suis efforcée de faire mon taf en prenant mon mal en patience et puis est arrivée l’heure du déj’… Libération ? Ou pas…

Parce que toi aussi tu sais bien que quand t’es crevé et, qu’à ça, t’ajoutes le mode digestion, tu fais pitié

 

Chat fatigué

 

Qui n’a jamais envié les tout-petits qui vont à la sieste après le déjeuner ? D’après ma fille “La sieste c’est pour les bébés !”. Bah moi j’ai bien envie d’être encore un bébé !

N’y tenant plus, je me dis “Il faut que je dorme, je vais allée pioncer dehors, tant pis pour l’affiche”. Donc je pars me chercher un truc à manger (quand même !), je m’installe dans le coin le plus tranquille et à l’abri des regards possible dans l’herbe devant le boulot, je grignote, mets mon alarme sur le portable, m’allonge, enlève mes chaussures, mets des lunettes de soleil et mon casque avec un peu de musique, histoire de me couper des bruits extérieurs et d’être vraiment dans ma bulle, et j’essaie de me détendre

D’abord, je cogite, les gens vont me regarder, il y a des bêbêtes qui me chatouillent, je tourne en rond dans ma tête, je somnole, je lutte… et puis je finis quand même par laisser le sommeil m’emporter avec lui…

30 mn plus tard, mon réveil sonne. Un peu dur, j’étais bien.

Je reste allongée et reprends conscience doucement, toujours dans ma bulle de musique, j’inspire profondément, me redresse, je me lève et marche un peu dans l’herbe, pieds nus, et WAAAAAAH je me sens mieux !

Et tu sais quoi ? Cet après-midi, j’ai bien carburé ! J’avais l’esprit clair et concentré. Même que ce soir, je t’écris mon article quotidien les doigts dans le nez ! (enfin, non sur mon clavier parce que sinon, c’est pas très pratique…).

Finalement, si je considère mon temps d’endormissement, j’ai dû dormir 20 mn et quel coup de fouet ! Bon, ce n’est pas une surprise, je savais déjà que les bénéfices sont nombreux après un p’tit somme dont je suis une adepte régulière.

Mais autant l’hiver, c’est parfois compliqué de trouver un endroit douillet et tranquille pour siester sur le lieu de travail (à part quand on vient au boulot en voiture), autant l’été, quand il fait beau, c’est vraiment le moment d’aller recharger les batteries sur un p’tit coin d’herbe, et tant pis pour les regards, tant pis pour les bêbêtes, pourvu qu’on se sente bien ! Clignement d'œil 

 

Garçon allongé parterre

 

Si toi aussi, tu es un adepte de la siestoune qui répare les neurones, partage cet article sur les réseaux sociaux !

2 commentaires sur “Tous à la sieste !

  1. La somnolence après le repas du midi est une chose naturelle, c’est une réaction biologique, un besoin. Plusieurs pays (dont le Japon, la Chine ou l’Espagne) ont officiellement adopté la sieste au travail. Certes, en Asie les journées de travail durent 28H par jour ^^
    Par contre, on n’est pas près à l’avoir en France, malgré quelques entreprises qui l’ont mis en place malgré tout. Nah, nous on est trop dans le jugement et dans le dénigrement. Si tu fais la sieste, c’est que t’es une feignasse. Non, nous on préfère se surmener et se doper au café, ou autres boissons “énergisantes”. Ou aller se cacher dans sa voiture pour piquer un petit roupillon.

    Ceci dit, voire une armée de gens avec un Ostichpillow® sur la tronche au bureau serait vraiment flippant 😀

    http://www.tntmagazine.com/media/News/Weird_news/ostrich_pillow.jpg

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *