Mes trucs naturels de l’été : à prendre ou à jeter ?

Ouiii ! Je sais ! J’en ai mis du temps pour revenir de mes “2 semaines” de vacances… Il est vrai que j’ai eu besoin d’un p’tit supplément pour atterrir physiquement et émotionnellement de ce sublime voyage et puis, rapidement prise dans la course de la rentrée, le boulot, les enfants… Tu connais sûrement ça…

 

Epuisement

 

Bon, je n’ai pas totalement glandouillé niveau blogging puisque j’ai écrit un article sur mon expérience d’un point de vue végé en Thaïlande que je t’invite à lire, si ce n’est pas déjà fait !

Mais bien sûr, j’ai tellement parlé de ce fameux voyage dans ma chronique de l’été qu’il n’était pas question de revenir sans te faire un retour détaillé !

Alors je ne te dirai pas que nous avons séjourné dans des hôtels sublimes, que nous avons été chouchoutés par le personnel, que nous avons mangé des repas à tomber, que nous avons découvert des lieux magiques, des coins idylliques… Non, je ne te le dirai pas, ce serait pas sympa… Ange

Restons dans le sujet. Je ne sais pas si tu te souviens, mais dans certains articles de ma chronique, je t’ai parlé de trucs et astuces que j’allais tester en direct live pendant mon périple thaïlandais. Aujourd’hui, il est temps de te faire un p’tit topo

 

Allô maman bobo

Moi qui ai toujours un pet de travers, les vacances ne m’ont pas épargnée. Tout de suite dans l’ambiance avec une angine dès notre arrivée ! Bah ouais, quand y’a des gens qui partent en Islande et ne vont pas renifler une seule fois, moi je pars en Thaïlande et BIIIM je chope la crève ! Merci la clim…

J’avais tout prévu, tout anticipé, les migraines, les maux de ventre, les allergies, les brûlures d’estomac, les coups de soleil, la turista, les moustiques… Mais le coup de froid, je ne l’ai pas vu venir

Heureusement, j’avais embarqué mes huiles essentielles à tout faire et il faut avouer qu’elles m’ont bien sauvé la mise !

 

Mon rituel contre l’angine :

  • Après chaque repas : une tasse de lait ou de thé chaud avec une goutte d’HE de lavande (et du miel si possible)
  • Le soir au coucher :  un gargarisme d’eau avec une goutte d’HE de Tea Tree et une goutte d’HE de menthe poivrée (effet glaçon qui soulage la douleur)

L’angine était très douloureuse et la clim n’arrangeait rien… Mais grâce à ce petit traitement d’appoint, je suis parvenue à soulager plutôt efficacement la douleur et ai pu en finir en 3 jours.

 

La tourista, même pas mal !

Bien sûr, c’est pas une angine qui allait me gâcher les vacances alors, 1er soir à Bangkok, on part en vadrouille et on se laisse porter pour échouer, après quelques heures de balade, à China Town. Affamés depuis des heures, on cherche n’importe quoi qui puisse nous remplir l’estomac…

Tu te souviens des bons conseils que je t’ai donnés pour ne pas choper la diarrhée : qu’il fallait bien se laver les mains, ne boire que de l’eau en bouteille, se méfier des glaçons, etc. Bah nous, on a fait tout l’inverse ! Comme ça, normal. Parce qu’on est des oufs malades !

Donc on a d’abord mangé un plat de nouilles à emporter, assis sur le bord d’un trottoir (avec les mains dégueu forcément), pour finir par un smoothie frais, acheté dans un stand de rue et fait avec de l’eau et des glaçons qui flottaient dans un seau…

Bah tu sais quoi ? Fingers in the nose avec mes supers gélules Tropic’aroma ! Franchement, même pas un p’tit gargouillis louche…

Tropic'aroma Voyages

Le reste du temps, on a toujours mangé à l’hôtel, au restau ou à l’aéroport donc moins de risques, mais ça n’empêche qu’on a été tranquille toutes les vacances donc expérience plutôt positive sur ce coup-là…

En revanche, certains soirs j’avoue que j’ai eu les yeux plus gros que le ventre et que je suis revenue jusqu’à la chambre en me traînant… Mais comme j’ai plus d’un tour dans mon sac, ni une ni deux, les gélules de charbon activé et c’était oublié !

 

Les moustiques, c’est pas automatique (quoi c’est pas ça ?)

Tu te souviens quand je t’ai parlé des moyens d’éloigner les moustiques et ceux pour soulager les piqûres ? J’avais fini par trouver un répulsif, également dans la gamme Tropic’aroma, mélange de plusieurs HE, et notamment quelques-unes dont j’avais parlé dans mon 1er article sur le sujet.

Le 2ème jour, on part pour la journée visiter le palais royal et quelques temples à Bangkok, donc je sors mon super répulsif pour nous en asperger. L’odeur n’est pas mauvaise mais plutôt forte donc comme je nous en mets la dose, c’est rapidement devenu irrespirable dans la chambre

Franchement, vu l’odeur, c’est sûrement efficace, aussi bien sur les moustiques que sur tout autre être vivant à 1km aux alentours… Sarcastique Mais en réalité, moi qui pensais que ça allait grouiller de moustiques en Thaïlande, surtout avec la mousson, bah pas tant que ça. Donc le spray est resté dans la trousse de toilette la plupart du temps.

Enfin sauf à la fin de nos vacances, sinon ce serait pas drôle, 2 jours de grosses pluies, donc quand il pleut, ça mouille, c’est la fête à la grenouille

 

Grenouille

 

… Et aux MOUSTIIIQUES !! Et comme je zappais de me mettre du produit une fois sur 2, bah ils s’en sont donnés à cœur joie… PIK PIK PIK PIK PIK…

Heureusement que j’avais mon arme fatale ! Tu t’en souviens ? Je te la donne en mille…. L’HE de LAVANDE !!! Hé oui !

N’empêche qu’elle cartonne cette HE parce que, les piqûres de moustiques thaïs, c’est pas de la gnognotte, j’avais envie de m’arracher la peau tellement ça grattait. Alors pour passer une nuit plus ou moins sereine, j’avais bien besoin d’un truc costaud et elle a fait son boulot !

 

Sous le soleil exactement

Mais il n’y a pas que les moustiques qui ont mis notre peau à rude épreuve. Tu te souviens, dans  mon article sur la crème solaire je t’ai parlé de mon choix de fabriquer ma propre crème solaire et t’avais donné plein de bons conseils sur l’exposition au soleil, tout ça tout ça…

Après 2 jours dans le paysage urbain de Bangkok, nous avons posé nos valises pour 10 jours dans un petit paradis du nom de Koh Libong. Le ciel était rempli de nuages (bien qu’il faisait chaud !) donc on est allé se faire une petite balade sur la plage pour découvrir les alentours en mode “Pas besoin de crème, y’a pas de soleil !”…

 

Balade sur une plage de Koh Libong

 

Bah ça a pas loupé, le soir même, on s’était transformé en écrevisses ! Des vrais touristes dans toute leur splendeur ! On en a donc profité pour tester ma super lotion après-solaire à la poudre d’urucum.

1ère utilisation plutôt agréable, sensation de fraîcheur à l’application mais rapidement, c’est l’odeur qui prend le dessus, l’impression de s’être étalé de la vinaigrette sur le corps, sans compter la couleur orange qui donne peut-être un effet bonne mine mais fait surtout de belles traces oranges sur les vêtements… Au final, apaisement de courte durée et expérience pas très concluante en toute sincérité.

Ma lotion est donc restée au placard pour être remplacée par de l’huiiiile.

 

 

Mon rituel après-solaire pour la peau :

  • Après la douche, huile de jojoba sur tout le corps
  • En complément, huile précieuse de pin maritime sur le visage mais aussi pour les gros coups de soleil sur les épaules et quelques gouttes d’HE de lavande (encore elle ??) pour apaiser la sensation de brûlure (et me donner un p’tit coup de pouce pour dormir au passage ce qui n’était pas plus mal…)

Les jours suivants, évidemment, c’était protection solaire à gogo, voire carrément chemise à manches longues quand on partait en vadrouille et que le soleil était au zénith…

Et comme il me restait de l’huile solaire (bio évidemment !) de l’été dernier, j’ai alterné entre cette huile et ma crème solaire maison. Et là-dessus, je dois dire que j’ai été plutôt satisfaite de ma trouvaille car elles ont été aussi efficaces l’une que l’autre ! L’avantage de l’huile est qu’elle tenait mieux à l’épreuve de l’eau, mais j’avais du mal à la supporter sur la peau ultra réactive de mon visage. Donc pour ma part, les 2 se valent !

 

Fraîche et détendue

Petit bonus bien-être, je t’avais parlé de l’HE de mandarine comme mon coup de cœur de l’été. Avant de partir, j’ai rempli un vaporisateur de 200 ml d’eau et d’une trentaine de gouttes de cette huile essentielle et m’en suis servie de brumisateur chaque soir après ma douche. Et si je devais résumer en un mot : LE PIED ! (ouais, j’sais y’a 2 mots…).

L’odeur subtile de la mandarine à la fois rafraîchissante et apaisante était juste parfaite pour le soir (à ne pas utiliser en journée avant ou pendant une exposition au soleil, car cette huile essentielle est photosensibilisante). J’en mettais sur mon visage, mon corps, mes cheveux, mes foulards, mon oreiller, partout! Et maintenant, je continue à m’en mettre de temps en temps, c’est devenu ma madeleine de Proust des vacances

Pourtant habituellement, je ne suis pas extra-fan des produits cosmétiques avec une odeur d’agrumes mais là, j’adore ! Vraiment à tester !

 

Conclusion

Les huiles et huiles essentielles, toujours un succès ! Je les aime d’amour et un peu plus chaque fois que je découvre de nouvelles manières de les utiliser. Parmi elles, l’huile essentielle de lavande est un must, s’il n’y en avait qu’une seule à avoir, je pense que ce serait celle-ci…

Pour finir, je n’aurai qu’une seule chose à ajouter : vivement les prochaines vacances !

 

Coucher de soleil Koh Libong

 

Si toi aussi tu as des astuces naturelles que tu emportes partout, partage-les avec nous en commentaire !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *