4 conseils pour être un vacancier éco-responsable

La mer turquoise, la plage de sable fin, le soleil au petit matin… Quoi de mieux quand t’as cravaché toute l’année que de partir dans un petit coin de paradis ?

Mais derrière ce retour aux sources se cache bien souvent des gestes anodins, qui, répétés par les nombreux touristes comme toi et moi, ne sont pas super sympa pour la faune et la flore… Alors quelques conseils sont de mise pour être un vacancier respectueux et responsable (et cooool ! Star).

Le plastique au placard !

Tu as certainement déjà vu des photos de tortues de mer, d’oiseaux, ou autres, coincés dans des déchets, notamment plastiques. Certains animaux en font même leur repas par mégarde et en meurent… Si cette vision te fait horreur, tu as bien raison d’y être sensible car cela tue plus d’un millions d’animaux chaque année

 

sacs-plastiques-dans-la-mer

 

Donc quand tu vas à la plage, laisse les sacs plastiques à la maison, ainsi que tout ce qui pourrait s’envoler et polluer la mer. Et ça marche aussi pour les sorties au lac, en forêt, en montagne, etc.

En parallèle, n’hésite pas à ramasser les déchets que tu peux trouver sur ton chemin. Je sais qu’on se dit “Oh bah ça va, c’est pas moi qui l’ai jeté là !” mais… Connais-tu la légende du colibri ? Alors n’hésite pas à faire ta B.A. du jour ! Star

Je respecte les chemins balisés

Tu as envie de courir dans les herbes folles ? Te balader en dehors des sentiers battus ? Etre encore plus en communion avec la nature ? Ouais, sauf que ta communion, ça lui fait mal ! C’est un geste tellement facile et anodin mais, en faisant ça, tu accélères la dégradation des lieux qui devaient être préservés grâce aux passages aménagés pour les allées et venues des vacanciers.

Alors sois sage et reste sur le droit chemin ! Clignement d'œil

 

Chemin nature

 

Non à l’exploitation touristique animale !

Je sais bien que c’est tentant :

  • d’aller voir un spectacle de dauphins
  • d’aller caresser un tigre
  • d’aller se balader à dos d’éléphant, etc.

Mais ces attractions pour les touristes ont un prix : celui d’une vie de souffrances physiques (le dressage ne se fait pas tout seul) et psychologiques (retrait du milieu naturel pour la prison à vie).

Préfère l’observation dans le milieu naturel : rien de plus superbe et majestueux !

 

dauphins en mer

 

Il existe aussi des refuges qui sauvent des animaux de leur sort pour tenter de leur redonner une semi-liberté (car les animaux ne sont pas toujours capables de revivre à l’état sauvage), que tu peux soutenir au détour d’un voyage exotique, comme dans ce sanctuaire pour éléphants en Thaïlande.

Moi qui vais en Thaïlande dans quelques semaines, j’aurais adoré ! Malheureusement, ce n’est pas du tout sur notre chemin… En pleurs

Je choisis mes soins naturels et bio

Tous les ans, des tonnes de résidus de produits solaires viennent se déposer sur les coraux, ce qui tend à les faire disparaître d’ici quelques années. Et les produits chimiques que nous mettons sur nous viennent polluer la mer et empoisonner ses habitants (sans compter qu’ils nous intoxiquent, nous aussi !).

 

massif corallien en forme de coeur

 

Alors je vais radoter mais, encore une fois, pour respecter la nature et protéger notre santé : rien de tel que les soins naturels, voire bio ! (parce que c’est bien beau d’utiliser des produits naturels mais si les plantes d’origine ont été traitées avec plein de pesticides, c’est pas top moumoute)

Bon, attention car bio ne veut pas dire non plus irréprochable, certaines marques valent mieux que d’autres… Le mieux est de s’informer au maximum sur la composition, les avis des consommateurs ainsi que les tests d’efficacité (pour les crèmes solaires). Avec le net : c’est FACILE !

En dehors des protections solaires, les huiles, beurres et huiles essentielles sont des alliés précieux pour prendre soin de soi et de sa famille de manière préventive ou curative et balaient d’un revers de main la majorité des produits artificiels qu’on trouve dans le commerce. Tu peux les utiliser tels quels ou les mélanger pour profiter de leurs bienfaits en synergie.

Pour ces produits, note bien de :

  • Toujours choisir des huiles/beurres purs, pressés à froid et, dans la mesure du possible, bio (je l’ai déjà dit mais au cas où tu t’appelles Dori…)
  • Toujours vérifier que les huiles que tu achètes ne sont pas sensibles à l’oxydation et donc à conserver au réfrigérateur (ouais, parce que pour emmener en vacances, c’est pas ce qu’il y a de plus pratique)
  • Toujours bien s’informer sur les huiles essentielles avant de les utiliser en respectant les dosages et, surtout, les précautions à prendre en termes d’âge ou d’état de santé (femmes enceintes, allaitantes, affections particulières, extra-terrestres, etc.).

Je te parlerai plus largement des huiles et huiles essentielles dans d’autres articles mais, en attendant, sache que c’est une mine d’or à ta portée ! Star

 

Et toi, est-ce que tu as d’autres conseils eco-friendly pour faire rimer vacances avec conscience ?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *